Devons-nous passez devant le juge aux affaires familiales pour divorcer ?

Posée par Gabriel,

Bonsoir, mon épouse et moi allons divorcer à l'amiable;le partage des biens a déjà été effectué et nous sommes également déjà passés devant le JAF pour la garde de notre enfant. Devons-nous repasser devant ce dernier une nouvelle fois lors de la procédure de divorce? Pouvez-vous également nous communiquer vos honoraires pour la procédure? En vous remerciant par avance.

Gabriel & Emilie PONS

La réponse du Cabinet OMER
il y a 4 ans
Bonjour Monsieur,

Oui, la procédure de divorce amiable implique obligatoirement une audience avec le juge aux affaires familiales, pour qu'il puisse homologuer la convention de divorce, et donc prononcer le divorce.
Seul le juge aux affaires familiales est compétent pour prononcer un divorce.

Pour connaitre nos honoraires, je vous invite à remplir le devis présent sur notre site : vous obtiendrez le forfait que nous appliquons, en fonction des particularités de votre dossier.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.