Comment quitter le domicile conjugal ?

Posée par Colette,

bonjour Maitre je voudrais comment faire une demarche pour pouvoir quitter le domicile conjugual j'ai un dépot de plainte mon mari ne veux pas divorcé car il a peur que je lui demande une pension alimentaire je me suis renseignée pour une consultation 150 euros donc je ne peux pas je n'ai pas beaucoup de revenu Cordialement

La réponse du Cabinet OMER
il y a 4 ans
Bonjour Madame,

La difficulté est que quitter le domicile conjugal constitue une faute, que votre époux pourrait retourner contre vous dans une procédure de divorce pour faute.
La faute est cependant exclue quand il existe des motifs graves, comme des violences conjugales ou une vie de couple rendue intolérable.

Si votre époux ne veut pas divorcer, vous pouvez quand même divorcer. Deux procédures sont possibles : divorce pour faute (si vous pouvez prouver des fautes commises par votre époux) ou divorce pour altération définitive du lien conjugal.

L'assistance d'un avocat est obligatoire dans une procédure de divorce. Si vous n'avez que peu de revenus, vous pouvez déposer une demande d'aide juridictionnelle.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.