Je souhaite divorcer mais ma femme refuse : puis-je faire appel à vous ?

Posée par JISAUL,

Bonjour,



Je souhaite divorcer mais ma femme refuse. Puis-je lancer la procédure avec votre cabinet qui me convient ? Merci.

La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Bonjour Monsieur,

Notre cabinet prend uniquement en charge les dossiers de divorce par consentement mutuel avec avocat commun. Si votre épouse refuse de divorcer, vous ne pourrez pas passer par cette procédure, et donc par notre cabinet.
Lorsque l'un des époux refuse de divorcer, deux procédures sont possibles :
- le divorce pour faute : il faut pour cela que le conjoint ait commis une faute, et qu'elle puisse être prouvée
- le divorce par altération définitive du lien conjugal : en l'absence de faute ou lorsque l'époux qui souhaite divorcer ne veut pas invoquer de faute, il peut opter pour cette procédure et déposer une demande de divorce seul. Suite à l'audience de conciliation, les époux pourront vivre séparément. Les époux doivent vivre séparément et de façon continue pendant deux ans, pour que le juge constate la fin de vie commune. A la fin des deux ans, il suffit de le signifier au juge, pour qu'il prononce le divorce/


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.