Comment transformer une séparation de corps en divorce ?

Posée par christine59420,

Bonjour Maitre

je suis séparée de corps par consentement mutuel depuis 2001 nous n'avons plus rien en commun ni logement ni biens, et les enfants sont en couple, j'aimerais maintenant transformer cette séparation en divorce pouvez vous me donner les marches à suivre et le tarif, (je pensais qu'au bout d un certain nombre d'années le divorce était prononcé d'office)

merci de votre réponse

cordialement

La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Bonjour Madame,

Le prononcé de divorce après une séparation de corps est "de plein droit". Mais cela ne signifie pas que le juge va prononcer seul un divorce : il faut qu'il y ait une demande déposée par les époux.
Puisque vous êtes séparée de corps par consentement mutuel, votre demande de divorce doit être conjointe.
Une fois cette requête déposée, le juge lors de l'audience prononcera automatiquement votre divorce.

L'avocat est en effet obligatoire, et son coût dépend ses honoraires : la fixation des tarifs est libre.
Je vous précise que notre cabinet ne prend pas en charge ce type de dossier.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.