Si je quitte le domicile conjugal, qu'est-ce que je risque ?

Posée par thierryc172,

Bonjour Maitre,

Je me suis marié ,il y a presque 3 ans, avec une femme qui à 2 enfants 22 ans et 15 ans mais depuis quelques mois, rien ne va plus.

Nous vivons dans un appartement en location ( loué avant mariage ) ou je paie plus de la moitié des frais mais je suis aussi propriétaire d'une maison à plus de 1000 km je paie entièrement les frais ( rien ne sort de sa poche concernant mes frais ) . Son fils de 22 ans participe un peu avec elle de l'autre parti des frais de location.

Ma question est : si je quitte le domicile conjugal tout en continuant de payer seulement la moitié du loyer, qu'elles sont les risques pour mois ?

Nous avons pas encore parlé de divorce mais pour moi, la situation devient insupportable étant un pièce rapporté dans sa famille.

La réponse du Cabinet OMER
il y a 4 ans
Bonjour Monsieur,

Le départ du domicile conjugal est en effet une faute, car un non-respect des obligations matrimoniales. Votre femme, si elle souhaite ouvrir une procédure de divorce pour faute, pourra s'en servir.
Mais cette faute peut être atténuée si vous continuez à participer aux charges du ménage : loyers, factures ... Car vous continuerez à respecter votre devoir de secours, autre obligation matrimoniale.

La faute reste souvent à l'appréciation des juges. Si votre départ s'explique par des conditions de vie commune insupportables, elle peut être écartée.
N'oubliez pas de garder des traces de toutes vos participations aux frais après votre départ : elle vous seront utiles quand le divorce sera engagé.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.