Pouvons-nous divorcer sans avocat ?

Posée par walker,

nous désirons divorcer sans avocat es ce possible ?

nous n'avons pas d'enfant pas de patrimoine et nous sommes d'accord sur toutes les modalités !

La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Monsieur,

Il est impossible de divorcer sans avocat. Un avocat est obligatoire dans une procédure de divorce, pour rédiger les documents juridiques indispensables, déposer la requête en divorce et représenter les époux devant le juge.
Si votre principal souci est une question de coût, vous pouvez opter pour le divorce amiable, qui est la procédure la plus économique.
Puisque votre situation est simple et que vous êtes a priori d'accord sur les conséquences du divorce, cette procédure serait adaptée.
De plus, la procédure de divorce amiable vous permet de prendre un avocat commun : il représente ainsi les deux époux, notamment le jour de l'audience avec le juge aux affaires familiales. Cette solution vous permet également de réduire le coût de la procédure : les honoraires sont partagés entre les époux.

Si vous souhaitez connaître le coût d'une procédure de divorce par consentement mutuel au cabinet Omer, je vous invite à remplir le devis que vous trouverez sur notre site.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.