Mon mari veut contracter des crédits dans mon dos : puis-je demander une séparation de corps pour me protéger ?

Posée par soso27,

Bonjour

Je voudrais divorcer a l'amiable avec mon mari et vous m'aviez dit de vendre notre maison avant. Cependant je viens de m'apercevoir qu'il projetait de faire des crédits dans mon dos. je voulais savoir si il était possible de faire une séparation de corps afin de me protéger, en attendant de mettre en vente notre maison ? Merci cordialement

La réponse du Cabinet OMER
il y a 3 ans
Bonjour Madame,

Vous pouvez également opter pour une procédure de séparation de corps, mais la durée de la procédure peut être aussi longue qu'une procédure de divorce. Durant cette procédure vous ne serez donc pas protégée, et toujours liée au principe de solidarité.
L'autre solution, pour accélérer la procédure de divorce amiable, est de repousser la vente de votre bien immobilier. Vous pouvez ainsi mettre en place une convention d'indivision, qui vous permet de rester tous les deux propriétaires de votre bien, et de le mettre en vente après le divorce.
Si cette solution est envisageable, elle vous permettra de ne faire d'une seule procédure (le divorce) et de ne pas perdre de temps à attendre la vente de votre bien.

Dernière précision : si votre époux contracte des crédits, il sera obligé de les mentionner dans la convention de divorce, et vous devrez décider de leur partage. Si cette situation entraîne un conflit insolvable entre vous, celui-ci peut mettre le divorce amiable en péril.


Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.