Quels sont les frais de notaire pour un divorce sans juge ?

Le divorce par consentement mutuel sans juge est le mode de divorce le plus économique. La procédure implique que la convention de divorce soit homologuée par un notaire pour être validée. Cela implique des frais de notaire, mais à combien s'élèvent réellement ?

La validation de la convention de divorce

Le notaire a pour mission principale de vérifier formellement la présence de quelques mentions obligatoire au rang de ses minutes c'est-à-dire ses archives

Après signature de la convention de divorce par les deux parties, cette dernière est transmise par un des avocats au notaire sous sept jours.

Une fois la convention réceptionnée par le notaire, il dispose de quinze jours pour la déposer au rang de ses minutes.

Le notaire délivre ensuite aux avocats une attestation de dépôt qui mentionne l'identité des époux et la date à laquelle la convention a été déposé

Le dépôt par le notaire au rang de ses minutes coûtent 50 Euros. Le tarif a été fixé par un arrêté officiel.

Formulaire de devis gratuit et immédiat

Chargement en cours ...

Les informations que vous nous communiquez sont soumises au secret professionnel. Elles sont strictement nécessaires à l'établissement d'un devis détaillé et adapté. Elles seront enregistrées par le CABINET OMER et analysées uniquement au sein du service concerné par votre problématique. Le devis est établi par un logiciel édité et hébergé, en marque blanche, par un prestataire de confiance du CABINET OMER.

À ce titre, nous vous rappelons que vous disposez de Droits Informatiques et Libertés sur les données vous concernant (accès, effacement, opposition, etc.) et que vous pouvez les exercer à tout moment et gratuitement en contactant notre Délégué à la Protection des Données à l'adresse suivante : dpo@cabinetomer.fr. Les données seront conservées durant un délai de trois (3) ans, sauf en cas de contractualisation et sous réserve de l'exercice du droit à l'effacement par la personne concernée.

En savoir plus sur notre Politique de gestion des données personnelles.

Autres frais de notaires possibles

Lors d’une procédure de divorce par consentement mutuel, des époux peuvent avoir des biens immobiliers à partager. Dans ce cas, si l’acte a besoin d’être notarié concernant le partage des biens engendreront des frais de notaires. Ces frais comprennent les émoluments d’actes ou droits payés au Trésor Public (basés sur la valeur des biens à partager), ainsi que les émoluments de formalité (les coûts forfaitaires des formalités).

Ils comprennent aussi les débours ou frais que le notaire doit payer à des tiers (coût des documents administratifs dont le notaire a besoin pour rédiger ses actes).

Dans ce cas précis, les frais de notaire varient en fonction de la valeur des biens à partager entre les époux. Le notaire vous expliquera tout cela au cours du rendez-vous et vous donnera une estimation des frais globaux sur le partage des biens immobiliers.